X

Sorry

English version is currently not available.
image445

La Chaire de recherche collabore à la tenue d’une conférence internationale à l’université d’Ottawa

Auteur:Chaire de recherche sur la diversité juridique et les peuples autochtones
Date de publication:le 05 août à 22:00

ottawa_university_1.jpg

En partenariat avec la Commission Commission on Legal Pluralism et le Centre des de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne, la Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones coorganise une conférence internationale sur le pluralisme juridique à l’université d’Ottawa.

La conférence : « Citizenship, Legal Pluralism and Governance in the Age of Globalization » aura lieu au Pavillon Fauteux (57, Louis-Pasteur, Ottawa, Ontario, Canada) du 22 au 24 août 2018.

Plusieurs membres du projet Legitimus participeront à cette conférence. D’ailleurs, deux des plénières y seront exclusivement dédiées. Parmi les membres du projet, nous pourrons compter sur la présence de Ghislain Otis, Val Napoleon, Pierrot Ross-Tremblay, Hadley Friedland, Jennifer Corrin, Mylène Jaccoud, Sébastien Grammond et Christiane Guay.  

Ils traiteront de recherches effectuées dans le cadre du projet Legitimus dirigé par la Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones.

Pour plus d’information au sujet de cette conférence qui aura lieu en anglais seulement, veuillez consulter http://commission-on-legal-pluralism.com/nl/home.

La Revue générale de droit publie un numéro thématique lié au projet Legitimus

Auteur:Chaire de recherche sur la diversité juridique et les peuples autochtones
Date de publication:le 05 août à 22:00

La Revue générale de droit consacre presque exclusivement le volume 48, no 1 à plusieurs chercheurs du projet Legitimus : « État et cultures juridiques autochtones : un droit en quête de légitimé ».

En plus d’écrire l’introduction, nous y retrouvons l’article : « La production du droit autochtone : comportement, commandement, enseignement » de Ghislain Otis. Suivi d’une collaboration de Mylène Jaccoud, Marie-Ève Sylvestre, Anne Founier, Christian Coocoo, Marie-André Denis-Boileau et Marie-Claude Barbeau-Leduc intitulée : « Le pluralisme juridique en contexte atikemekw nehirowisiw dans le secteur pénal et la protection de la jeunesse ». Sébastien Grammond et Christiane Guay ont publié : « L’interaction entre le droit innu et le droit québécois de l’adoption ». Viens ensuite : « Porcupine and other stories : legal relations in Secwépencúlecw » d’Hadley Friedland, Bonnie Leonard, Jessica Asch et Kelly Mortimer. Le dernier texte : « De facto, non de jure ou de facto, hoc de jure? Incursions dans la pratique de l’interaction entre le droit étatique et le droit coutumier rom en Roumanie » est écrit par le co-chercheur du projet en Roumanie, Sergiu Mişcoiu et Laura Maria Herţa.

Ces articles sont le résultat de travaux de recherche fait dans le cadre du projet Legitimus dirigé par la Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones.

 

Raphaël Mapou soutient sa thèse de doctorat

Auteur: Chaire de recherche sur la diversité juridique et les peuples autochtones
Date de publication:le 29 juillet à 22:45

Monsieur Raphaël Mapou, un chercheur de l’équipe Pacifique du groupe Legitimus, a soutenu sa thèse de doctorat en présence de son directeur de thèse François Féral, un autre membre de l’équipe Pacifique. Le jury se composait de Géraldine Giraudeau, Université de Perpignan Via Domitia,  Tamatoa Bambridge, Université de Polynésie et Ghislain Otis, Université d'Ottawa.

RMapou.jpg

Anne-Lise Madinier reçoit la médaille du Barreau de Paris pour l’année universitaire 2017-2018

Auteur: Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones
Date de publication:le 05 juillet à 19:00

Madame Anne-Lise Madinier recevra la médaille du Barreau de Paris pour ses travaux de recherche en droit. Elle a rédigé sa thèse de doctorat intitulée : « Le droit positif en Nouvelle-Calédonie face à la revendication autochtone: Essai sur les institutions juridiques kanakes » sous la direction du professeur Ghislain Otis (Université d’Ottawa) et du professeur François Féral (Université de Perpignan Via Domitia). La thèse a été réalisée dans le cadre des travaux de l’équipe Pacifique du projet Legitimus travaillant en Nouvelle-Calédonie.

 

Ghislain Otis participe à un colloque international sur les enjeux territoriaux du Pacifique en Nouvelle-Calédonie

Auteur: Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones
Date de publication:le 05 juillet à 15:00

 

Monsieur Ghislain Otis a présenté sa conférence intitulée : « L’enjeu territorial autochtone » lors d’un colloque international au Laboratoire de recherche juridique et économique à l’université de la Nouvelle-Calédonie le 4 juillet 2018.

Il était précédé d’un collaborateur de la Chaire de recherche sur la diversité juridique et les peuples autochtones, Monsieur François Féral, professeur émérite de l’université de Perpignan Via Domitia, qui présentait la conférence : « Les territoires marins et les droits des populations fragiles ».

 

1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18 
Developpement web  MG2 MediaConnexion
Tous droits réservés à CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR LA DIVERSITÉ JURIDIQUE ET LES PEUPLES AUTOCHTONES - 2014
Message
Ok