X

Sorry

English version is currently not available.
image445
Retour aux nouvelles

Promotion de la diversité culturelle par l’équipe de recherche bordelaise : Intervention à l’école primaire de Gours

Date de publication:le 17 juillet à 10:00
Auteur: Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones

Le 24 juin dernier, l’équipe de recherche de l’Université de Bordeaux, travaillant sur le projet État et cultures juridiques autochtones, a réalisé une activité de vulgarisation au sein de l’école primaire de Gours en France. C’est à l’occasion de cette intervention que les co-chercheurs du projet ont tenté de sensibiliser les jeunes enfants à la question de la diversité culturelle et en les mettant en contact avec la chefferie Babouantou, située au Cameroun en Afrique.

Les deux objectifs principaux de cette intervention étaient de faire connaître aux enfants l’existence et le fonctionnement de la chefferie Babouantou par le biais d’une série d’activités et en instaurant une forme d’échange entre ces élèves et les enfants de la chefferie.

Les jeunes enfants ont notamment participé à des ateliers sur l’organisation sociale et le fonctionnement de la chefferie Babouantou, à une reconstitution théâtrale de la succession d’un grand roi Babouantou, à la rédaction d’une lettre pour les enfants Babouantou et en réalisant des dessins qui illustrent leur vie à Gours ou la vie dans la chefferie telle qu’ils se l’imaginent.

Selon le rapport des intervenants, « l’idée est de conclure notre intervention sur une sensibilisation à la question de la diversité dans son ensemble. Il s’agira d’expliquer aux élèves que partout dans le monde il y a des personnes qui vivent différemment de nous et que nous avons beaucoup à apprendre sur ces différences ». Des actions similaires auprès des écoles, mais aussi des collèges et des lycées, seront menées au retour de chacune des missions de terrain de façon à promouvoir la diversité des cultures et des droits.

Rappelons que la chefferie Babouantou est l’une des nombreuses chefferies que compte le Bamiléké et est subdivisée en 3 villages et 8 quartiers. Jusqu’à ce jour, onze chefs ont régné sur cette société coutumière.

 

Téléchargez le rapport complet en cliquant sur le lien ci-dessous :

 Intervention-à-lécole-primaire-de-Gours.pdf

Developpement web  MG2 MediaConnexion
Tous droits réservés à CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR LA DIVERSITÉ JURIDIQUE ET LES PEUPLES AUTOCHTONES - 2014
Message
Ok