X

Sorry

English version is currently not available.
image447
État et cultures juridiques autochtones: un droit en quête de légitimité

Marie-Claire Foblets

Marie-Claire Foblets
Étant née en Belgique et ayant passé le plus clair de sa jeunesse dans ce pays, Professeure Foblets s’est rapidement intéressée à la pluralité des sociétés et aux conditions d’une paix durable entre divers groupes. Elle a étudié le droit aux universités d’Anvers (1977-1979) et Louvain (1979-1982) en Belgique, étudiant la philosophie thomiste en parallèle avec le droit. Grâce à une bourse d’étude (1982-1983), elle a eu la possibilité d’approfondir ses études en philosophie à l’Université Wilhelms-de Münster, en Allemagne, ainsi que de poursuivre des études en anthropologie sociale et culturelle (1985).
 
Après ses études, Professeure Foblets a fait partie de la section de langue française du Barreau de Bruxelles. Elle a passé une décennie à pratiquer le droit dans un cabinet spécialisé dans les questions ayant un lien avec les migrations et les minorités. Dans la même période, elle a défendu sa thèse de doctorat en anthropologie sociale et culturelle, qui a été inspirée en grande partie par sa pratique.
 
Pendant plus de vingt ans, Professeure Foblets a enseigné le droit ainsi que l’anthropologie sociale et culturelle dans les universités d’Anvers et de Bruxelles. Avant de devenir membre de la Société Max Planck en mars 2012, elle était professeure titulaire à l’Université catholique de Louvain, où elle était à la tête de l’Institut de droit de la migration et de l’anthropologie juridique. Elle a également été membre de plusieurs réseaux de chercheurs se concentrant soit sur l’étude de l’application de la loi islamique en Europe, soit sur le droit et les migrations en Europe, incluant l’Association française d’anthropologie du droit (AFAD), dont elle a été la co-présidente pendant plusieurs années.
 
Elle a été élue à l’Académie royale flamande de Belgique pour la science et les arts en 2001 (KVAB). En 2004, elle a reçu le Prix Francqui, distinction scientifique la plus importante en Belgique pour les sciences humaines.
 
En 2012, la professeure Foblets a accepté son poste avec la Société Max Planck, en vue d’établir un nouveau Département de droit et d’anthropologie. C’est ce nouveau défi qui l’a menée au Projet Legitimus.

Retour

Developpement web  MG2 MediaConnexion
Tous droits réservés à CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR LA DIVERSITÉ JURIDIQUE ET LES PEUPLES AUTOCHTONES - 2014
Message
Ok