X

Sorry

English version is currently not available.
image445
Retour aux nouvelles

Ordre du Canada décerné à Mme Édith Cloutier

Date de publication:le 11 juin à 11:00
Auteur: Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones
Édith Cloutier, présidente du Regroupement des Centres d'amitié autochtones du Québec (RCAAQ), Directrice générale du Centre d'amitié autochtone de Val d'Or et membre du comité aviseur du projet État et cultures juridiques autochtones, a reçu l'Ordre du Canada, la plus haute récompense du régime canadien de distinctions honorifiques.

C'est à l'occasion d'une cérémonie officielle présidée par Son Excellence le très honorable David Johnston, Gouverneur général du Canada, le 7 mai dernier, que Mme Cloutier s'est vu remettre son insigne de l'Ordre du Canada. Il ne s'agissait là, toutefois, que de la continuité d'un long parcours. En effet, Mme Cloutier a reçu plusieurs prix de reconnaissance. Elle a été reçue Chevalière de l'Ordre national du Québec en 2006 et a été récipiendaire du prix d'excellence « Service public » décerné par la Fondation nationale des réalisations autochtones en 2010.

Mme Cloutier considère toutefois que ses réalisations découlent d'un effort collectif. « Je ne considère pas que j’ai plus de mérite qu’une autre personne puisque je côtoie quotidiennement des gens qui rayonnent et qui contribuent à la réconciliation des peuples autochtones et je souhaite partager cet honneur avec eux » a souligné Mme Cloutier. C’est son approche dynamique et humaine, axée sur la recherche de solutions et sur le rapprochement entre les peuples autochtones qui distingue son parcours.

Membre de la Première Nation Anishnabe, Mme Cloutier célèbre sa 25e année à la direction du Centre d’amitié autochtone de Val d’Or. Elle considère cependant que son rôle dans ce mouvement va au-delà de la gestion. Son objectif est de créer un espace civil autochtone dans les milieux urbains et d’améliorer la qualité de vie des autochtones. À cet égard, elle souligne qu’elle contribuera à cet objectif de par son rôle comme membre du comité aviseur du projet État et cultures juridiques autochtones. « J’ai rejoint le comité aviseur de ce projet parce qu’on a ouvert une porte à une voix qui n’est pas souvent présente dans les infrastructures de recherche. Malgré le fait que je ne suis pas chercheuse, je suis confiante que je peux être utile et que je peux apporter une perspective directe, tant à l’échelle provinciale que sur le terrain » a exprimée Mme Cloutier avec grande fierté.

Nous félicitons Mme Cloutier et lui souhaitons de continuer à s’impliquer dans le projet et de se démarquer par son dévouement à l’égard des peuples autochtones.

 

Developpement web  MG2 MediaConnexion
Tous droits réservés à CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR LA DIVERSITÉ JURIDIQUE ET LES PEUPLES AUTOCHTONES - 2014
Message
Error
Ok