X

Sorry

English version is currently not available.
image445
Retour aux nouvelles

L'importance du travail de terrain : une entrevue avec Fatima Osman

Date de publication:le 11 novembre à 09:00
Auteur: Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones

La jeune chercheure Fatima Osman, membre du Groupe de recherche de la professeure Chuma Himonga, a accepté de nous dire quelques mots sur son projet de recherche et son travail de terrain. Il s'agit de la seconde entrevue réalisée dans le cadre de la Seconde réunion d'équipe du mois dernier à être publiée sur Legitimus.ca.

Mme Fatima Osman travaille sur le droit coutumier de la succession en Afrique du Sud, et sur ses interactions avec le droit étatique. Intitulée « How customary is the South African customary law of succession? » (« À quel point le droit coutumier sud-africain de la succession est-il coutumier ? »), sa présentation donnée lors du Colloque des jeunes chercheurs a permis aux membres du projet Legitimus et autres invités présents d'en apprendre davantage sur l'avancement de sa recherche. 

Le projet de recherche de Mme Osman, qui est également sa thèse de doctorat, lui a permis de se rendre en Afrique du Sud. Elle a eu la chance de faire du travail de terrain, de rencontrer des gens qui vivent le droit coutumier au quotidien, et d'en tirer des conclusions plus près de la réalité. 

Elle étudie notamment l'influence de la Reform of Customary Law of Succession Act (Loi sur la réforme du droit coutumier de la succession) sur le droit coutumier sud-africain. Cette réforme a-t-elle eu de véritables effets sur les gens qui voient leur vie régie par le droit coutumier au quotidien? 

Il semblerait, selon les données recueillies par Mme Osman, que cela ne soit pas le cas. La réforme n'aurait pas remplacé de manière effective le droit coutumier sud-africain vivant, qui trouve encore application. Pour en savoir davantage, il vous faudra néanmoins attendre la publication de sa thèse. 

En attendant, nous vous invitons à visionner l'entrevue que nous avons réalisée avec elle lors de la deuxième réunion d'équipe (en anglais seulement). Demain, nous publierons une troisième entrevue, en français cette fois, et vous aurez la chance d'entendre un chercheur autochtone s'exprimer sur le projet Legitimus. N'oubliez pas de suive notre chaîne YouTube pour ne rien manquer !

 

Developpement web  MG2 MediaConnexion
Tous droits réservés à CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR LA DIVERSITÉ JURIDIQUE ET LES PEUPLES AUTOCHTONES - 2014
Message
Ok